Contactez-nous

Skipr close menu image
Thank you! One of our team members will get right back to you.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Eye

Make our mobility great again

November 2, 2021
-
Mobility
-
Jan

Make our mobility great again

2 mois après la publication rapport du GIEC, et alors que la conférence COP26 à Glasgow a commencé, le sujet du climat remonte dans la liste des préoccupations des décideurs. 

Cela tombe bien, il y a urgence

Bonne nouvelle 1. Le constat de la réalité physique du changement ne fait plus débat : le réchauffement climatique est incontestablement dû aux émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

Bonne nouvelle 2. L’objectif collectif est clair et signé : nous devons diviser par 5 nos émissions d’ici 2050 pour limiter le réchauffement à +2° d’ici la fin du siècle (par rapport à l’ère préindustrielle).


Moins bonne nouvelle : Nous ne savons pas exactement comment faire pour atteindre cet objectif. 

Nous devons nous réinventer. Et cela commence par les déplacements !

L’entreprise n’a pas d’autres choix que de faire sa part. Il en va de sa pérennité : durcissement des règlementations, pression des consommateurs, augmentation des prix de l’énergie, risques physiques… autant de défis vitaux à relever. 

Réduire son empreinte carbone aujourd’hui, c’est préserver la rentabilité de demain. 


C’est quoi l’empreinte carbone ? 

Toutes nos activités utilisent de l’énergie. C’est même la définition de l’énergie : transformer quelque chose d’un état à un autre. 

Se loger, se nourrir, s’habiller, se chauffer, se déplacer… tout est énergie

Le gros hic, c’est qu’à l’échelle planétaire 80% de l’énergie utilisée est d’origine fossile (pétrole, gaz, charbon). 





Une image contenant texteDescription générée automatiquement

L’utilisation de ces énergies magiques (peu chères et très denses) génère du CO2 qui s’accumule dans l’atmosphère. 

C’est précisément le moment ou l’effet de serre additionnel intervient et conduit au réchauffement en cours et à venir. 

On comprend désormais mieux l’intérêt de mesurer ses émissions de gaz à effet de serre pour ensuite mieux les réduire. 


Quels sont les principaux postes d’émissions ? 

Pour l’entreprise, les postes d’émissions dépendent évidemment de son activité spécifique. 

Cela dit, à l’échelle de la France, on distingue très bien les secteurs qui pèsent lourds dans les émissions nationales. 

Rapport du Haut Conseil Pour le Climat (HCC)


Avec 31% des émissions nationales, les transports sont le secteur numéro 1 ! C’est d’ailleurs le seul secteur qui a vu ses émissions augmenter entre 1990 et 2019.

Repenser et optimiser nos déplacements est donc un levier d’actions très puissant pour réduire nos émissions. 

Les déplacements domicile-travail n’échappent pas à ce constat. Ne citons qu’un chiffre pour illustrer le besoin de se réinventer :

Alice habite à 22km de son travail. Elle prend sa voiture (essence) chaque jour pour s’y rendre. 

Une image contenant texteDescription générée automatiquement

L’impact carbone de sa consommation de carburant d’une année d’aller-retour s’élève à 2 tonnes d’équivalent carbone… soit la totalité de son budget carbone en 2050 pour respecter nos engagements !

Effectivement, en 2050, chaque français ne devra émettre que 2 tonnes d’équivalent carbone, contre 10 actuellement.

Le défi est aussi colossal que passionnant !

A nous d’inventer et de déployer les mobilités douces de demain. Cela tombe très bien, c’est la raison d’être de Skipr. 


Pourquoi l’entreprise doit réduire son empreinte carbone ? 

L’entreprise doit réduire ses émissions pour diminuer son exposition aux risques de transition. En particulier, elle fait face à trois défis sur le sujet de la mobilité : 

  • Répondre aux attentes grandissantes de ses parties prenantes en matière environnementale. On pense évidemment aux clients, mais aussi aux salariés qui souhaitent s’investir pour une entreprise responsable. 
  • Anticiper l’évolution à la hausse du coût de la mobilité carbonée. Que ce soit via une future taxe carbone ou par l’augmentation des prix de l’énergie, la facture risque de grimper très significativement.
  • S’adapter aux nouvelles réglementations qui accélèrent la transition.

Revenons sur ce dernier point. Que s’est-il passé ces derniers mois ? 

Limitation de la vitesse à 30km/h dans Paris, instauration des zones à faible émission (ZFE), interdiction des vols intérieurs si une alternative de moins de 2H30 existe en train…

Et ce n’est que le début. La transition est « en marche », et elle s’accélère. 

Il est temps de repenser proactivement la mobilité de ses collaborateurs avant que l’Etat ne le fasse de façon brutale et contraignante.  

Quelles sont les alternatives pour décarboner la mobilité ?

Entrons pleinement dans l’ère de la mobilité durable

C’est une mobilité qui permet de concilier la nécessité de se déplacer avec les limites planétaires et la

santé publique. 

La bonne nouvelle, c’est que les alternatives se multiplient à tout vitesse : 

  • Le vélo « classique » ou le vélo à assistance électrique
  • Le covoiturage
  • Les modes de déplacement partagés : location ou mise à disposition en libre-service de vélos, vélos à assistance électrique, scooters, trottinettes…
  • Les transports en commun
  • L’autopartage avec des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogènes

Bref, on a presque l’embarra du choix en réalité ! On change de paradigme en passant de la mobilité

aux mobilités. 


Une image contenant extérieur, vélo, bâtiment, équitationDescription générée automatiquement


Non seulement, on fait du bien à la planète, mais en plus les salariés gagnent en confort et en

efficacité : 

  • Terminées les heures passées à chercher une place de stationnement
  • Terminés les retards à cause des embouteillages
  • Terminés le stress et l’épuisement après un trajet difficile

Investir dans les mobilités alternatives, c’est fournir à ses salariés les moyens de déplacements les plus adaptés à chaque situation : mobilité décarbonée = flexibilité = efficacité = CO2 évité.


Est-ce la fin de l’autosolisme ?

Faîtes le test en allant au bureau demain : 80% des véhicules en Ile de France ne transportent qu’un seul passager. Ce fléau porte un nom : l’autosolisme.

Nous l’avons vu : la règlementation se durcit contre les mobilités à fort impact carbone

Dans le même temps, l’Etat créé des dispositifs d’incitation forts pour encourager la transition : 

  • Le Forfait Mobilités Durables : l’entreprise peut verser jusqu’à 500 euros par an et par salarié (montant exonéré de charges et d’impôt) et ainsi financer LES mobilités douces entre le domicile et le lieu de travail. 
  • Le Crédit Mobilité : le salarié qui renonce totalement ou partiellement à sa voiture de fonctionnement peut se voir attribuer un budget mobilité compensatoire par son employeur.

Les pouvoirs publics investissent aussi dans les infrastructures, notamment les pistes cyclables pour sécuriser les trajets. 200 millions d’euros sont consacrés à ces aménagements indispensables dans le plan « France Relance ».

Enfin, les aides pour l’achat d’un vélo à assistance électrique ont été réhaussées : 500 euros par l’état, 1500 euros par la Région Ile de France... 

En résumé, tout est fait pour en finir avec le monde du tout véhicule et l’autosolisme

Une image contenant texte, arbre, scène, routeDescription générée automatiquement

A Paris, 80% des véhicules en Ile de France ne transportent qu’un seul passager. 

A l’heure où chaque tonne émise de carbone compte, le statut quo ne peut plus durer. 

Et si on passait collectivement de la « voiture de fonction » à la « mobilité de fonction » ? Une mobilité de fonction douce, durable et adaptée à chaque besoin de déplacement !

Mais soyons vigilant : la multiplicité des mobilités pour le salarié ne doit pas devenir la multiplicité des complexités pour l’employeur. Skipr permet la gestion centralisée et automatisée de ces nouvelles formes de mobilités complémentaires.  


Et si nous en étions au point de bascule ? 

Deux actualités ont récemment retenu notre attention : 

Il y a désormais plus de vélos que de voitures aux heures de pointe, sur deux importants boulevards parisiens qui sont bien équipés en pistes cyclables (Bd Voltaire et le Bd Magenta). 

La pratique du vélo continue sa progression. Dans le même temps le trafic routier est saturé. Résultat, il passe désormais plus de vélos que de voitures à ces heures très fréquentées

Les mobilités douces répondent à notre impératif climatique ET deviennent plus efficaces ! Un véritable « game changer ».

La deuxième actualité vient renforcer ce premier constat : les courbes de vitesse moyenne entre voiture et vélo viennent de se croiser dans la capitale

Une image contenant texteDescription générée automatiquement

Dit autrement, on se déplace désormais plus vite dans Paris à vélo qu’en voiture.

Le vélo devient le moyen de transport le plus efficace dans toute la capitale.

La vitesse moyenne de déplacement à vélo dans Paris s’élève désormais à 15 km/h contre 14km/h pour la voiture.



Comment déployer la mobilité durable dans mon entreprise ?

Avec sa solution de mobilité tout-en-un, Skipr automatise la gestion de la mobilité. La raison d’être de Skipr, c’est de simplifier et de favoriser le déploiement des mobilités douces.

En s’attaquant au poste le plus important de nos émissions de gaz à effet de serre, Skipr devient l’allié des entreprises dans le combat collectif contre le réchauffement climatique. 

En expliquant, en simplifiant, en déployant, Skipr aide les entreprises à prendre le virage du monde qui vient.

Ainsi, vous bénéficiez ainsi des avantages des dispositifs (Crédit Mobilité et/ou Forfait Mobilités Durables) sans les contraintes de la mise en place. 

Skipr se charge de TOUT

Pour les collaborateurs, le duo « application + carte de paiement » :

  • Une application pour choisir les meilleures options de déplacement, et suivre son budget de mobilité.
  • Une carte de paiement, utilisable partout en Europe, pour régler directement ses dépenses de mobilité auprès des opérateurs (Vélib, Uber, Blablacar, Dott, RATP…)

Pour les entreprises, « la plateforme de gestion » :

  • Une plateforme interfacée aux outils existants (paie, SIRH…) pour piloter les budgets alloués efficacement.
  • Des justificatifs (attestations sur l’honneur, dépenses) fournisseurs) automatiquement consolidés.    

Comment mesurer la réduction des émissions réalisée ?

Skipr mesure et fournit sur sa plateforme un reporting complet sur les émissions de CO2 générées par les déplacements réalisés avec la carte Skipr.

Un outil fiable et simple pour déployer une stratégie bas-carbone de la mobilité. 

On ne peut réduire que ce que l’on mesure : Skipr permet une mesure des émissions de CO2 intégrée nativement à l’outil de suivi : un gain de temps et de coût, qui se transforme en réduction des émissions de gaz à effet de serre. 


Soyons au rendez-vous du défi climatique !

Il est temps de réinventer nos déplacements. 

Le temps des discours alarmistes sur le climat est derrière nous. Le constat est désormais clair et net, le temps est aux actes !

En s’attaquant aux déplacements des collaborateurs, l’entreprise agit sur un levier très puissant de décarbonation. Elle prend pleinement sa part dans le combat collectif qui est mené. 

Il en va de sa pérennité et de sa compétitivité face aux concurrents qui anticipent déjà la révolution des modes de déplacements. 

Les solutions existent, elles se multiplient. Passer de la « voiture de fonction » aux « mobilités de fonction » réduit les émissions de gaz à effet de serre, améliore l’efficacité et des déplacements et in fine, accroit le bien-être des collaborateurs. 

Un cercle vertueux gagnant-gagnant dans lequel Skipr sera à vos côté pour un déploiement simplifié et automatisé.  


Des mobilités qui prennent soin des collaborateurs et de la Planète.

Eye
Bookez une Démo

Ils nous font déjà confiance

line
Les leaders de l'industrie choisissent Skipr pour gérer leur mobilité.
Nous contacter
“Chez Ogilvy Social.Lab, nous visons à promouvoir des options de mobilité flexibles et écologiques, afin de réduire notre impact environnemental. Après une phase pilote, nous nous sommes associés à Skipr pour introduire le budget mobilité en interne et faire un grand pas vers une mobilité durable.”
line
Tiffany Goossens
Payroll & Benefits Officer 

@ Ogilvy - Social Lab
“Skipr nous ouvre une large gamme de solutions de mobilités pour nos employés.  On leur offre la liberté de choisir ...et on continuera d'améliorer la mobilité des employés en 2021!”
line
Bo Geysels
Fleet Manager 

@ Positive Thinking Company
Eye

Most read articles

Contactez-nous

Skipr close menu image