Contactez-nous

Skipr close menu image
Thank you! One of our team members will get right back to you.
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Eye

Le premier jour du reste de ta vie…

June 8, 2021
-
10 min
Tips
-
Jan

Le premier jour du reste de ta vie…

Le 19 mai, nous étions en terrasse pour célébrer le retour à la vie normale.

Le 9 juin est une autre date marquante, stabilotée dans les agendas des DRH et des collaborateurs… C’est la date choisie par le gouvernement pour assouplir les règles en vigueur concernant le télétravail.  

Véritable libération pour certains, source de stress pour d’autres, le retour au bureau ne laisse personne indifférent. C’est clairement un moment fort dans la vie de l’entreprise et de ses collaborateurs.

S’il y a une chose qui est certaine, c’est que rien ne sera plus comme avant. La crise sanitaire a profondément bouleversé notre rapport au bureau : mobilité, télétravail, flex office…

Nous avons collectivement un « new normal » à inventer, et c’est passionnant !

Bienvenue dans une nouvelle réalité.

Que se passe-t-il précisément le 9 juin ?

Depuis octobre 2020, nous connaissons le 100% télétravail (pour les missions le permettant). Les mots « Zoom », « Teams », « Call » ou encore « Visio » sont entrés dans notre vie quotidienne.

A partir du 9 juin, le recours au télétravail s’assouplit.  Attention, ce n’est pas pour autant un retour à 100% au bureau. Voici ce que dit précisément le protocole :

« Les employeurs fixent dans le cadre du dialogue social de proximité, un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les activités qui le permettent »

Nous nous dirigeons donc dans une phase de transition hybride entre présentiel et distanciel. L’heure est au flex-commuting.

La voilà notre nouvelle réalité.

Les habitudes des salariés ont-elles évoluées pendant la crise sanitaire ?

Evidemment, quand on pense télétravail, on pense au bouleversement des habitudes de déplacement domicile-travail. C’est même bien plus qu’un bouleversement, c’est carrément la suppression du trajet. Connaissiez-vous le concept de « démobilité » ?

Il faut avouer que c’est assez pratique de commencer sa journée de travail de chez soi. Que celui qui ne s’est jamais préparé 3 minutes avant sa première visio de la journée me jette la première webcam !

Mais qu’en est-il pour le retour au bureau ? Les modes de déplacement ont-ils évolué ?

OUI, et on va tout vous expliquer.

Les grands perdants de la crise sanitaire sont… les transports en commun.


L’étude « Observatoire de la mobilité » menée par les professionnels du secteur est formelle : 30% des usagers habituels des transports en commun prévoient de moins les utiliser (voire de ne plus les utiliser du tout) après la crise sanitaire.

La peur des contaminations au contact des autres usagers est l’explication la plus rationnelle à ce désamour des Français pour les transports en commun.

Comment les salariés vont-ils se rendre au bureau le 9 juin ?

Et bien c’est là que nous avons collectivement un problème.

Car si les transports en commun sont les grands perdants de la crise sanitaire, la voiture individuelle pourrait en être la grande gagnante.

L’étude « Observatoire de la Mobilité » nous alerte sur ce report modal dommageable : 16% des usagers des transports en commun pourraient se tourner vers la voiture individuelle. Nous voilà reparti pour le cercle infernal : autosolisme => embouteillages => retards => stress & épuisement…

Ce fléau porte un nom : l’autosolisme. 80% des voitures ne transportent qu’une seule personne à Paris…

Par ailleurs, à l’heure de l’urgence climatique, cela serait un très mauvais signal pour la Planète : le secteur du transport est le premier émetteur de CO2 de France. Ses émissions représentent plus de 30% des émissions nationales.

Contactez-nous

Quelles sont les alternatives à l’autosolisme ?

Heureusement, les autres gagnants du report modal pourraient être les mobilités douces. Trottinettes, vélos, vélos à assistance électrique, marche, covoiturage, les alternatives n’ont jamais été aussi nombreuses.

Les Français découvrent notamment les bienfaits du vélo pour se rendre au travail. Les compteurs vélos installés dans plusieurs villes de France sont formels : la pratique a progressé de 87% en 2020 selon l’étude de « vélo & territoires ».

Les Français se sont massivement appropriés les « coronapistes », ces pistes cyclables provisoires créées lors de la crise sanitaire. D’ailleurs, leur succès est tel que les collectivités locales envisagent d’en pérenniser une grande partie. Une excellente nouvelle pour la communauté grandissante des « vélotaffeurs ».

Avec l’arrivée des beaux jours, quoi de plus agréable qu’une balade à vélo pour se rendre au bureau ?

La mobilité de demain doit être douce et durable. C’est aussi positif pour le bien-être des salariés que pour celui de la Planète.


En quoi le flex office rebat-il les cartes de la mobilité ?

Dans le monde d’avant, avec 5 jours de présence au bureau, nous n’avions pas beaucoup de questions à nous poser. Le schéma classique était : abonnement mensuel de transport en commun pris en charge à 50% par l’employeur.

Dans le monde d’aujourd’hui, ce n’est plus si simple. L’abonnement mensuel est-il rentable en ne venant au bureau que 3 jours par semaine ? Comment faire si je veux varier mes modes de transport selon la météo ou mes contraintes ?

Bref, qui dit flex office dit naturellement flex commuting.

L’enjeu pour l’employeur n’est plus d’accompagner LA mobilité, mais LES mobilités. Et pour répondre à cette nouvelle réalité, de nouveaux dispositifs existent :

  • Le Forfait Mobilités Durables : l’entreprise peut verser jusqu’à 500 euros par an et par salarié (montant exonéré de charges et d’impôt) et ainsi financer LES mobilités douces entre le domicile et le lieu de travail.
  • Le Crédit Mobilité : le salarié qui renonce totalement ou partiellement à sa voiture de fonctionnement peut se voir attribuer un budget mobilité compensatoire par son employeur.

Plus besoin de sélectionner un mode de déplacement unique, ces nouveaux dispositifs permettent la diversité, le choix et la flexibilité des modes de transport.

La multiplicité des mobilités pour le salarié ne doit pas devenir la multiplicité des complexités pour l’employeur. Skipr permet la gestion centralisée et automatisée de ces nouvelles formes de mobilités complémentaires.  

Pourquoi la mobilité est au cœur de la QVT ?

Encourager l’usage des mobilités douces, c’est améliorer le bien-être quotidien de ses collaborateurs. Le télétravail a temporairement supprimé les déplacements domiciles-travail. Un confort auquel se sont habitués les salariés. Nul doute qu’ils seront très attentifs à leurs conditions de déplacement après cette parenthèse sanitaire.

Les déplacements domicile-travail font donc pleinement partie de la QVT (Qualité de Vie au Travail), encore davantage après la période de télétravail

  • Les embouteillages sont synonymes de perte de temps, de stress, d’épuisement.
  • Les mobilités douces sont synonymes d’efficacité, de bien-être et de détente.

Un collaborateur en pleine forme, détendu et qui travaille dans une entreprise soucieuse de son bien-être, c’est un collaborateur engagé et motivé.

Comment intégrer la mobilité douce dans la politique RSE de mon entreprise ?

En participant au financement des mobilités douces (Forfait Mobilités Durables, Crédit Mobilité…), l’entreprise réalise un double engagement en termes de RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise).

D’abord, c’est un engagement fort sur le plan environnemental : nous le rappelions précédemment, le transport représente 30% des émissions de CO2 nationales. Au-delà de l’impact climatique, la voiture engendre des pics de pollution qui nuisent à la santé publique. En encourageant les mobilités douces, l’entreprise prend pleinement sa part dans le combat pour un monde plus durable.

Ensuite, c’est un engagement sociétal puissant car déployer le Forfait Mobilités Durables, c’est investir dans le bien-être et la santé de ses salariés. Un engagement volontaire et fort de l’entreprise qui souhaite prendre en considération les aspirations de ses collaborateurs.

Contactez-nous

Pourquoi accompagner mes collaborateurs dans le retour au bureau ?

Les mois de crise sanitaire et de télétravail ont laissé des traces. Ils ont représenté une épreuve pour la cohésion des entreprises. Le retour au bureau est un moment fort, attendu ou redouté par les collaborateurs. En tout cas, il ne laisse personne indifférent.

En proposant un accompagnement puissant et volontariste, l’employeur peut clairement marquer des points auprès de ses salariés dans ce moment charnière. Il en va de la cohésion des équipes et de la fidélisation des talents.

D’ailleurs, de nombreuses entreprises souhaitent faire revenir leurs collaborateurs sur la base du volontariat. Dans ce cas, s’engager dans les mobilités douces offre de nouvelles possibilités aux salariés et encourage le retour au bureau. La définition d’un dispositif gagnant-gagnant !

Enfin, c’est aussi un enjeu central pour attirer des nouveaux talents et renforcer la marque employeur. On a tous envie de s’engager davantage dans une entreprise qui affiche des valeurs porteuses de sens.

Le Forfait Mobilités Durables est le bon dispositif pour matérialiser l’engagement environnemental et sociétal de l’entreprise.

Comment déployer le Forfait Mobilités Durables ?

Grâce à sa solution de mobilité tout-en-un, Skipr automatise la gestion de la mobilité.

Vous bénéficiez ainsi des avantages du dispositif sans les contraintes de la mise en place.

Skipr se charge de TOUT :

Pour les collaborateurs, le duo « application + carte de paiement » :

  • Une application pour choisir les meilleures options de déplacement, et suivre son budget de mobilité.
  • Une carte de paiement, utilisable partout en Europe, pour régler directement ses dépenses de mobilité auprès des opérateurs (Vélib, Uber, Blablacar, Dott, RATP…)

Pour les entreprises, « la plateforme de gestion » :

  • Une plateforme interfacée aux outils existants (paie, SIRH…) pour piloter les budgets alloués efficacement.
  • Des reporting évolués sur les usages de mobilité ou les émissions de CO2.
  • Des justificatifs (attestations sur l’honneur, dépenses) fournisseurs) automatiquement consolidés.    

Réussir le retour au bureau « coûte que coûte »

L’entreprise ne peut pas rater ce rendez-vous clé dans sa relation avec ses salariés.  Ce moment est attendu par tous.

Elle doit le penser et l’organiser en tenant compte de la nouvelle réalité qui s’ouvre. La crise sanitaire a profondément modifié notre rapport au bureau, voire au travail dans sa globalité.

La mobilité est un des enjeux centraux. Après des mois passés à la maison, reprendre le chemin quotidien des transports n’est pas anodin.

L’entreprise doit se saisir de cet enjeu en accompagnant ses collaborateurs, en favorisant le recours aux mobilités douces pour ne pas revenir au monde d’avant. Celui de la voiture, des embouteillages, des retards et du stress.

Mais pour ne pas faire rimer mobilités avec complexité, l’entreprise doit se faire accompagner. Skipr, c’est l’assurance d’avoir à ses côtés des spécialistes de la mobilité qui disposent de LA solution simple, centralisée et automatisée pour tout piloter.

A l’entreprise et aux collaborateurs de réinventer de nouvelles formes de mobilités : plus douces, plus flexibles, plus durables, plus partagées.

Des mobilités qui prennent soin des collaborateurs et de la Planète.

Eye
Demandez une démo

Ils nous font déjà confiance

line
Les leaders de l'industrie choisissent Skipr pour gérer leur mobilité.
Nous contacter
“Chez Ogilvy Social.Lab, nous visons à promouvoir des options de mobilité flexibles et écologiques, afin de réduire notre impact environnemental. Après une phase pilote, nous nous sommes associés à Skipr pour introduire le budget mobilité en interne et faire un grand pas vers une mobilité durable.”
line
Tiffany Goossens
Payroll & Benefits Officer 

@ Ogilvy - Social Lab
“Skipr nous ouvre une large gamme de solutions de mobilités pour nos employés.  On leur offre la liberté de choisir ...et on continuera d'améliorer la mobilité des employés en 2021!”
line
Bo Geysels
Fleet Manager 

@ Positive Thinking Company
Eye

Most read articles

Contactez-nous

Skipr close menu image